Permis Bateau

Permis Bateau de Plaisance

 

Un permis pourquoi ?

En France, il est obligatoire d'avoir un titre de conduite pour diriger un engin à moteur en mer ou dans les eaux intérieures (fleuves, rivières...) lorsque la puissance motrice est supérieure à 6 chevaux.
Donc si vous envisagez de naviguer en mer, sur un lac ou un bassin, à bord d'un voilier, aucun permis n'est obligatoire (en revanche, il l'est sur les rivières et fleuves). 
Sachez cependant que si vous effectuez une location de voilier ou si vous souhaitez faire assurer votre propre bateau, le permis est parfois demandé.
Concernant les jet skis et scooters des mers, ces engins disposent souvent d'un moteur supérieur à 6 CV. D'où la nécessité de présenter un titre de navigation valide.


Pour Qui ?

La nationalité Française n'est pas une obligation. Agé de 16 ans et plus, répondant à des conditions d'aptitude physique (acuité visuelle, auditive...) 

Quel permis ?

1/ Le permis mer côtier
Il vous permet :

  • de naviguer en mer, de jour comme de nuit
  • jusqu'à 6 milles (environ 11 km) d'un abri terrestre
  • sans limitation de puissance motrice du bateau
  • il est également possible de naviguer sur les lacs et plans d'eau fermés

2/ Le permis mer hauturier (pleine mer)
Le permis mer hauturier est une extension du permis mer côtier. Il vous permet :

  • de naviguer en mer, de jour comme de nuit
  • sans limitation de distance, ni de puissance motrice

3/ Le permis "Eaux intérieures"

  • Il vous permet de piloter en eaux intérieures (rivières, fleuves….)
  • les bateaux de plaisance à moteur (de moins de 20 mètres)

L'examen ? 
Pour le permis mer côtier

Epreuve théorique :

Un Questionnaire à Choix Multiples (QCM) de 30 questions (30 secondes pour répondre à chacune).
Quatre erreurs sont autorisées. L'épreuve se déroule dans un centre d'examen, avec un boîtier électronique.

Les thèmes sur lesquels le candidat est interrogé :

  • balisage des côtes et des plages, pictogrammes
  • règles de barre et de route
  • signaux phoniques, de détresse, portuaires
  • feux et marques des navires
  • règles de navigation et sécurité
  • catégories de navigation, limitations, organisation du sauvetage en mer
  • protection de l'environnement
  • connaissances météo
  • symboles des cartes marines...

 
Epreuve pratique :

c'est en fait le formateur du bateau-école qui évalue le candidat durant les cours. Le candidat est jugé sur ses capacités à assurer la sécurité du plaisancier, sur sa connaissance des responsabilités, sur sa maîtrise de conduite du bateau, sur les manœuvres...


Pour l'extension hauturière

Le candidat doit se soumettre à un examen théorique d'une heure et demie sur la navigation, la marée, la météorologie et la réglementation.

Il faut avoir au moins 10/20 pour décrocher cette extension du permis mer côtier.


Pour les permis fluviaux

Epreuve théorique :

  • un Questionnaire à Choix Multiples (QCM), de 30 questions (30 secondes pour répondre à chacune)
  • Quatre erreurs sont autorisées
  • L'épreuve se déroule dans un centre d'examen, avec un boîtier électronique.

Epreuve pratique :

c'est, comme pour le permis plaisance option côtière, le formateur du bateau-école qui évalue le candidat durant les cours.

A noter : la personne qui détient déjà un permis mer option côtière est dispensée de cet examen pratique.


Fermer le Popup